Slider

MONJA PETRO

La formation initiale comme gestionnaire en intendance CFC n’était pas prévue. Après la 3ème année d’école secondaire, je voulais en fait passer une année en Suisse romande pour apprendre le français. Il s’est trouvé que mon père connaissait quelqu’un dont la famille possédait une ferme et qui proposait une place au pair. Je suis partie faire un stage d’une semaine, j’ai pu monter les chevaux, aider à l’écurie et apprendre la langue. Malheureusement, le mal du pays m’a été fatal. J’ai interrompu mon stage d’une semaine et suis rentrée à la maison après 2 jours déjà.

J’ai dû me dépêcher de trouver une place d’apprentissage, car les vacances d’été avaient déjà commencé et je n’avais pas encore de place. J’ai obtenu dans un délai très court un rendez-vous à l’office d’orientation. La conseillère en orientation m’a recommandé la formation de gestionnaire en intendance CFC. Je n’avais « presque » pas le choix et me suis décidée à écrire aux entreprises qui offraient des places d’apprentissage, bien que je n’aie à ce moment-là pas encore été consciente de tout ce que l’intendance englobait.

J’ai effectué la première année d’apprentissage dans un ménage privé, chez une famille de cinq personnes. Ce fut une période très intense et j’ai beaucoup appris en relation avec la « tenue de son propre ménage ». Je suis très contente d’avoir pu faire cette année de formation dans un ménage privé, car cela a beaucoup exigé de moi en même temps qu’apporté en termes de développement personnel.

J’ai accompli la deuxième et la troisième année d’apprentissage dans un petit centre pour personnes âgées en milieu urbain. Le home hébergeait environ 26 personnes et était plus spécialement adapté aux personnes atteintes de démence.

Après avoir réussi mon apprentissage, j’ai travaillé presque deux ans comme temporaire dans le métier appris ; c’était très difficile de trouver un nouvel emploi directement après l’apprentissage, du fait de mon peu d’expérience professionnelle.

J’ai eu la chance de travailler dans un home pour personnes âgées comme responsable de la lingerie. Ce travail m’a apporté beaucoup de satisfaction et je me suis donné beaucoup de peine pour mettre en pratique les connaissances acquises. Deux ans plus tard, j’ai été promue remplaçante de la direction de l’intendance. Après une année, j’ai souhaité changer d’entreprise. Dans de nouvelles entreprises, on apprend de nouvelles choses – j’étais désireuse d’apprendre dans un nouvel environnement.

Lorsque j’ai démissionné, j’ai directement trouvé un nouvel emploi dans un autre home pour personnes âgées, dans lequel j’ai pris la responsabilité de secteurs comme la formation des apprentis, la décoration, la gestion des stocks etc. Bien entendu, j’ai dû suivre le cours de formatrice pour pouvoir former des apprentis. Les tâches m’ont tellement motivée que j’ai décidé de mieux valoriser mes

connaissances et mon savoir-faire et de commencer la formation continue comme responsable du secteur hôtelier-intendance. Malheureusement, après un certain temps, cela n’a plus fonctionné dans cette entreprise. La direction du home m’avait promis cette formation mais n’a pas tenu sa promesse. Cela m’a naturellement empêchée de débuter cette formation continue à ce moment-là. Il était alors clair que je chercherai une nouvelle place de travail.

En outre, je suivais le cours d’introduction à l’activité d’experte aux procédures de qualification. J’évalue à présent les procédures de qualification des employés(e)s en intendance AFP.

C’est allé très vite et j’ai spontanément trouvé un emploi dans un hôpital comme collaboratrice room-service. A ce poste, on dépend de la restauration. On est responsable de l’accueil des patients, de la présentation des chambres de patient, des conseils de menus au vu des diagnostics, des opérations, etc., de l’entretien des fleurs et du service de trois repas par jour.

Ce fut une expérience passionnante et enrichissante pour moi de travailler dans un hôpital, un tout autre environnement que celui auquel j’étais habituée. On a besoin de beaucoup d’énergie pour ce travail et une bonne stabilité psychique, car on fait de nombreuses choses « ingrates » mais également des rencontres épatantes.

Au bout d’une année, les horaires sont devenus incommodes pour moi et j’ai décidé de chercher un nouveau défi. En outre, la formation continue comme responsable de secteur hôtelier-intendance était toujours mon objectif et je voulais à présent m’y atteler.

J’ai envoyé de nombreuses offres spontanées et j’étais dans une situation très difficile; d’un côté, j’étais surqualifiée pour de nombreux postes de collaboratrice, d’un autre côté j’avais encore trop peu d’expérience dans la conduite pour obtenir un tel poste.

Heureusement, j’ai à nouveau trouvé un emploi dans un home pour personnes âgées, où je pouvais travailler en tant que collaboratrice polyvalente, formatrice et remplaçante à la direction du service de maison. Début 2015, j’ai commencé la formation continue de responsable de secteur hôtelier-intendance. Celle-ci se poursuit jusqu’en septembre 2016.

Actuellement, je dirige avec ma supérieure le service de maison dans notre entreprise, ce qui englobe la lingerie et le nettoyage. Après ma formation continue, j’aimerais continuer d’acquérir des expériences, apprendre les langues et au bout d’un certain temps changer d’emploi, pour diriger ma propre équipe en tant que responsable de secteur.

La prochaine étape sera la formation continue en facility management. Après cette formation, je pourrai diriger les secteurs de nature économique (intendance, restauration/cuisine, services techniques).

Comme vous avez pu le lire, le chemin est long pour gravir les marches à partir de la formation initiale comme employé(e) en intendance AFP et gestionnaire en intendance CFC. On peut progresser en permanence et continuer à grimper les marches du succès. Même lorsqu’on est arrivé en haut, de nouvelles portes, avec de nouvelles marches, s’ouvrent à nous.